La poétesse en slip. 5 poèmes

Suite de la série ” La poétesse en slip” des poésies à partir d’un personnage imaginaire, femme impensable mais pouvant tout par la puissance de l’imaginaire. @MagdaHoibian

Le matin, quand tout va presque bien,

Elle se réveille en chantant

la Poétesse en slip,

et ça la fait sourire d’enfant,

bouche béate,

là son chant s’étale comme

filet de fumée par une cheminée sereine.

M.

Elle ondule et aime les rondes notes de jazz

et de Soul

soufflées, chantées,

La poétesse en slip,

Ses hanches roulent,

lascives,

Sa tête part

en roulis,

tangages du corps,

rires du ventre,

Elle ondule de Vie,

La poétesse en slip.

M.

Elle a le rêve puissant

La poétesse en slip

Aujourd’hui naît de son rêve

un ruisseau.

Au bord d’un coude de ce dernier,

une plage cachée

et une anse de glaise.

Depuis son rêve, elle nage nue

et s’enduit de glaise.

C’est une statue vivante !

Elle rit et

depuis les ombres qui jouent

avec les lueurs du soleil

glisse entre les eaux

de son rêve terre et bleu.

M.

S’étirant,

Baillant,

Toute ensommeillée,

elle émerge difficilement

les matins brumeux,

de sa nuit si vivante,

palpitante,

la poétesse en slip

n’aime rien tant que les jours lumineux,

la brume humide

entre en elle,

et ferme ses paupières

qu’elle gonfle de sommeil

aquatique.

M.

Elle a de grandes enjambées,

la poétesse en slip

lorsqu’elle part à travers prés,

Elle devient géante en chapeau

pour suivre son désir,

son désir fou et fort

de vite ! S’habiller de branches touffues

de la forêt

qui bien souvent

l’abrite et la protège,

l’éloignant des trop humains vents mauvais.

M

Ces 5 poèmes sont écrits par Magda Hoibian, Artiste auteur, peintre et autrice. @MagdaHoibian

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.